Les parcs nationaux du Québec (SÉPAQ)

Il faut savoir qu’il y a plusieurs types de parcs au Canada. Les parcs Nationaux du Canada et les Parcs Nationaux du Québec, à ne pas confondre. Cela signifie, entre autres, que votre Pass pour l’un ne sera pas valable pour l’autre.

Nous avions acquis un Pass à l’année lorsque nous sommes allés dans les Rocheuses mais ne l’avons utilisé dans l’Est que pour un seul parc, celui de la Mauricie. Pour les autres, nous avons payé à chaque entrée. Il existe également un Pass pour les parcs du Québec à 79$CA mais il n’était pas rentable pour nous puisque nous ne faisions que 3 ou 4 parcs et il était nominatif et non pour une voiture comme ça peut l’être pour le Pass des Parcs Nationaux du Canada. Il faut compter 8.75$ CA pour chaque parc, par adulte (gratuit pour les enfants de moins de 18 ans).

Comme pour les parcs des Rocheuses, vous aurez à l’entrée ou au centre pour visiteurs, une sorte de petit journal où figurent ce qu’il est possible de faire dans l’enceinte du parc, une carte et une description des randonnées possibles. Les chemins sont très bien balisés et les routes qui parcourent les parcs sont en très bon état.

Il y a plusieurs activités possibles dans chaque parc, allant de randonnées à des activités nautiques. Il y en a donc pour tous les goûts, en fonction de la saison à laquelle vous irez.

Parcourir les parcs est aussi l’occasion d’avoir la chance, ou non, de pouvoir observer les animaux dans leur état sauvage. Je dis « ou non » parce que ce n’est pas si simple, surtout lorsqu’il s’agit de voir des espèces qui aiment le cache-cache. Il faut ouvrir grand ses yeux et ses oreilles! Malgré cela, nous n’avons pas eu la chance de pouvoir croiser un orignal, un ours (enfin si mais seulement son popotin, dans la pénombre) ou encore un loup…Mais on se console en se disant qu’on préfère ça au fait d’en voir plusieurs parce qu’ils sont captifs ou appâtés. C’est ça la nature et c’est là que le terme « état naturel et sauvage » prend tout son sens. Se balader en profitant mais en étant aux aguets de chaque bruit pour espérer croiser le chemin d’un animal, vous donne une sensation d’aventure particulière.


Parc de la Chute-Montmorency : Il est tout proche du vieux Québec puisqu’il est situé à seulement 15 minutes de route. La chute fait 83 mètres de haut, ce qui la rend imposante et impressionnante. En dehors de ça, on ne vous cache pas que nous n’avons pas été hyper séduits par l’endroit. Je me dois de préciser qu’une bonne partie du parc était en travaux et donc inaccessible. Cela n’a sans doute pas aidé à nous charmer et la pluie non plus. Au moins, nous avons pu nous faire notre propre avis sur ce site!

Parc National de la Jacques Cartier : Situé non loin de Québec, à seulement 30 minutes, ce parc d’une superficie de 670km2 offre plusieurs parcours de randonnées vous permettant de souffler loin de la ville. La météo n’était pas des plus clémente, il faisait frais et surtout très humide mais nous nous sommes tout de même aventurés dans une superbe randonnée; Le sentier Les loups, cette randonnée de 11 kilomètres aller-retour (3h30), vous offre de splendides vues sur toute la vallée de la Jacques-Cartier et c’est une des plus belles du parc. Elle aurait été encore plus appréciée sans pluie. Attention tout de même, lorsqu’il pleut beaucoup, le terrain devient vite glissant.

Cette météo ne nous a pas permis de parcourir le parc autant que nous l’aurions voulu et c’est bien dommage parce que ce que nous avons vu était superbe.

Parc National des Hautes Gorges de la rivière Malbaie : Bien moins vaste que le parc de la Jacques Cartier (224.9km2) mais tout aussi beau. Nous avons beaucoup aimé ce parc qui nous a offert de superbes couleurs automnales.

La plus belle randonnée qu’offre le parc est l’Acropole des draveurs. En tout cas, c’est ce qui se dit et c’est ce que l’on constate sur les photos d’autres voyageurs. Nous ne l’avons pas tentée parce qu’elle est classée difficile (800m de dénivelé sur 5.6km tout de même!) et nous ne nous sentions pas suffisamment en forme physiquement. Nous avons fait d’autres randonnées qui étaient tout de même très belles, notamment celle du Riverain, de niveau intermédiaire sur une distance de 10.8km.

Parc National du Mont Tremblant : Lui aussi très beau, il offre des paysages variés. Vous pourrez vous balader en pleine forêt un instant, puis vous retrouver face à une impressionnante cascade ou une rivière enchanteresse.

Une fois encore, ce parc nous a séduit par la beauté de ses paysages!

En contrebas, le village du Mont Tremblant offre lui aussi une atmosphère bien particulière, surtout tôt le matin avec la brume encore sur le lac. L’hiver il est apparemment assez prisé pour les pistes de ski.

Parc National de la Mauricie : C’est sans doute le parc dont nous avions le plus entendu parler avant notre séjour. Situé dans la région de la Mauricie au Québec, sa superficie de 536km2 vous emmène au cœur des forêts et de lacs. Bien qu’étant au Québec, il fait partie des parcs nationaux compris dans le Pass du Canada. Est-ce parce que nous en avions justement beaucoup entendu parler avant le voyage que nous sommes restés sur notre faim? Alors, ne vous méprenez pas, ce parc est vraiment très beau, mais il n’a pas été notre préféré de tous ceux explorés. Une partie du parc était en travaux lors de notre visite, nous n’avons donc pas pu nous balader à certains endroits. Cela n’a peut-être pas aidé non plus.

Quoi qu’il en soit, en automne, ce parc a mille couleurs toutes plus belles les unes que les autres. Et pour profiter au maximum de toute cette beauté, nous nous sommes offert un vol en hydravion, non sans peur pour certains d’entre nous (en fait, moi!). Je n’avais pas anticipé ou plutôt j’avais délibérément choisi de ne pas prendre en compte mes problèmes de vertiges et de mal des transports pour cette excursion!! Je ne voulais pas me priver de ce vol, j’en aurais été trop déçue. Les 30 minutes de survol se sont bien passées mais il était tout de même temps pour moi que ça s’arrête. 30 minutes peuvent passer vite mais c’est un bon compromis pour en avoir suffisamment et ne pas trop rester sur sa faim. Malheureusement, la météo n’était pas au top, il pleuvait et il y avait pas mal de nuages. Pas évident de prendre des photos puisque l’habitacle est tout de même assez petit.


Il existe bien d’autres parcs dans la région du Québec et alentour mais vous vous doutez que pour 15 jours de voyage, il a fallu faire des choix. C’est difficile mais je peux vous dire que peu importe ceux que vous mettrez sur votre liste, vous pouvez être certains d’en prendre plein les yeux!

1 Comment

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s