La beauté des rocheuses Canadiennes

Il y a des destinations qui font rêver et le Canada en fait parti pour beaucoup de personnes. C’était aussi le cas pour nous et on ne s’y est pas trompé!

En fait, je me demande réellement si certains ont déjà détesté s’y rendre, même si les goûts de chacun sont différents. Quoi qu’il en soit, on a vraiment aimé découvrir ce pays et j’espère vous donnez envie de le découvrir à votre tour si vous n’avez pas encore eu cette chance! La canada, dans mon imaginaire avant le voyage, se résumait à de beaux et vastes parcs, une nature luxuriante, des animaux sauvages tels que les ours, wapitis, orignaux…de belles couleurs et la gentillesse des canadiens. Voyons si je me faisais des idées…

Nous sommes allés dans les rocheuses Canadiennes à la suite de notre périple dans l’ouest Américain donc à l’ouest du Canada. Nous sommes donc partis de San Francisco pour rejoindre la ville de Calgary. Nous n’avons pu rester que 8 jours au Canada donc des choix ont dû s’imposer à nous. Il y a tellement à découvrir que ça n’a pas été facile mais comme à notre habitude, nous voulions découvrir à la fois des parcs nationaux et des grandes villes. Nous avons continuer sur notre lancée de parler anglais puisque cette partie du Canada n’est pas francophone. Je dois dire que l’accent est prononcé et j’avais parfois du mal à comprendre mais on s’en sort toujours je vous rassure!

Pour tout ce qui est de la préparation de ce Road Trip, je vous invite à lire cet article. ça résume nos préparatifs à chaque voyage, y compris celui-ci!

Itinéraire Ouest Canada

Ce voyage au Canada a débuté par quelques mésaventures (rien de grave)! C’était la première fois donc ça a été un peu dur à vivre je dois l’avouer. On a dû s’adapter, faire des concessions et se dire que ça faisait aussi parti des voyages!

Pour commencer, notre vol vers Calgary a été retardé de 30 minutes, puis 1 heure et enfin plus de 3 heures. Rien de bien méchant mais au lieu d’arriver à 22h30, nous sommes arrivés vers 2h30 du matin. Bon jusque là, ça va, passe encore, sauf que notre hébergement, réservé sur booking, qui était une sorte de BnB n’a pas voulu nous accueillir à une heure aussi tardive et a tout bonnement annulé notre réservation…Sympa, nous voilà à la rue pour une nuit! Encore à cause de l’heure, impossible de récupérer notre voiture de location, l’agence étant fermée. ça s’annonçait donc pas terrible mais ça, c’était peu dire jusqu’à ce qu’on m’annonce qu’on avait « égaré » ma valise!

Are you serious ? (avec mon superbe accent!)

Bon ba nous voilà bloqués à l’aéroport, sans hébergement, sans voiture, sans valise, jusqu’au lendemain matin! Yayy! ça s’est un bon début de voyage non?! La compagnie aérienne m’a dépanné un ou deux produits d’hygiène et basta! Ils n’ont pas parlé d’indemnisation pour quoi que ce soit. C’est donc sur les sièges de l’aéroport que nous avons passé le temps…évidemment impossible de dormir! Il y avait bien un hôtel dans l’aéroport mais le prix était juste démentiel pour seulement 4h donc non merci! (on a appris quelques jours plus tard qu’en fait nous aurions pu réserver cet hôtel et qu’il nous serait remboursé par la compagnie…)Pour info, étant donné que nous ne sommes pas parti d’un aéroport français (ou européen), bien qu’ayant eu plus de 3h de retard, nous n’avons le droit à aucune compensation puisque la loi ne s’applique pas pour des vols au départ des USA.

  • Jour 1 : Calgary – Dinosaur Provincial Park – Drumheller –> 4h de route – 388 km. Une fois la voiture récupérée, on était bien décidés à ne pas laisser toutes ces mésaventures nous gâcher le voyage! Sauf que prendre la route après ne pas avoir dormi pendant plus de 24h, c’était sacrément inconscient pour commencer, et fastidieux ensuite! On a dû s’arrêter environ toutes les 40 minutes pour faire des pauses, des siestes, d’autant plus que la météo non plus n’était pas de notre côté! Je ne saurais même pas vous dire combien de temps nous avons finalement mis pour arriver au Dinosaur Provincial Park…et franchement, on aurait dû s’abstenir!

L’hébergement : Badlands Motel. Un petit motel modeste mais très confortable, tenu par une famille adorable, à Drumheller. Vous trouverez tout ce dont vous aurez besoin pour passer un bon séjour. Un frigo est dans la chambre, cafetière et bouilloire. Prix payé : 51€.

Dinosaur Provincial Park

Je ne vais pas y aller par 4 chemins…Nous n’avons pas du tout aimé! J’en suis désolée parce que c’est vraiment un parc qui s’annonçait superbe, en tout cas de ce que j’en avais lu. Tout un tas de facteurs ont dû jouer sur notre ressenti à ce moment. Le premier, la fatigue, c’est une certitude. Ensuite, la météo, une pluie incessante qui s’est transformé en orage…donc randonnée impossible (surtout en converse puisque mes chaussures de rando étant dans la valise!) et l’accès en voiture commençait aussi à être compliqué. Et pour finir…nous revenions de l’Ouest Américain, avec ses territoires aussi vastes qu’époustouflants, ce qui n’a pas aidé à nous éblouir. Peut-être que dans d’autres circonstances, on aurait apprécié mais là, clairement pas. Après, à vous de vous faire votre propre idée. Et si certains d’entre vous y sont déjà allés et ont d’autres ressentis, n’hésitez pas à nous le dire ici!

Drumheller et ses environs

La ville de Drumheller et les alentours sont plutôt sympa. La pluie a fini par cesser de tomber pendant 2 petites heures donc on en a profité! Au centre touristique vous pourrez trouver une carte où sont répertoriés les points d’intérêts donc je vous invite à aller y faire un tour! C’est aussi là où vous trouverez le musée royal Tyrrell que nous n’avons pas pu visiter mais qui est apparemment superbe!

  • Jour 2 : Drumheller – Banff – Louise Lake – Moraine Lake – Golden –> 4h20 de route – 391km. Second et dernier épisode de la valise perdue! Elle était effectivement seulement égarée et j’ai pu la récupérer un peu plus de 24h plus tard à l’hôtel. Nous pouvons prendre la route pour les parcs nationaux et espérer y faire des randonnées. La pluie nous a accompagné tout au long de la route jusqu’à Banff mais la brume nous laissait de temps en temps apercevoir un paysage qui promettait d’être sublime! Banff a été une petite étape avant de rejoindre le premier lac de notre périple et bien qu’elle soit une ville touristique, elle n’en est pas moins charmante.

Louise Lake

Vous avez déjà sans doute vu une photo de l’un de ces lacs de l’Ouest Canadien. Ils sont reconnaissables de part leur couleur d’un bleu si pur et si cyan que l’on croirait presque que les photographes ont un peu trop forcés sur la retouche! Et pourtant…

Le temps ne s’est pas vraiment amélioré à notre arrivée…brouillard, pluie, vent et même neige! ça n’a pas enlevé tout le charme de cet endroit! on a pas eu de mal à être éblouie par cette beauté. Et cette eau… Les photos ne retranscrivent pas totalement la puissance de ce bleu (qui est bien plus cyan lorsqu’il y a du soleil). Il est vraiment profond et le peu de rayons de soleil que nous avons croisé n’ont fait qu’accentuer cette pureté et ce côté laiteux.

D’où vient cette couleur ?

L’eau des lacs provient des montagnes avoisinantes. En fondant, l’eau coule sur les roches et en absorbe des petites particules appelées farine de roche. Cette dernière ne se mélange pas dans l’eau mais reste en suspension et un rayon de soleil va absorber toutes les couleurs hormis le bleu. C’est ce qui explique pourquoi l’eau paraît si laiteuse.

Moraine Lake

Tout proche de Louise Lake, c’est là encore un incontournable! Le temps s’était adoucis quelques minutes, juste le temps de pouvoir prendre conscience de la sérénité des lieux, du puissant bleu turquoise de l’eau, de la beauté de ce site tout simplement.

La météo nous a donné que trop peu de répit pour pouvoir partir en randonnées, bien malheureusement. On ne se doutait vraiment pas qu’en venant au mois de Juin nous rencontrerons la neige et on doit avouer que ça nous a laissé sur notre faim bien que cela ait un charme. ça doit être un tel plaisir de se balader aux abords de ces lacs et ces forêts. Une bonne excuse pour pouvoir revenir ? 🙂

La tempête de neige arrivant, on a dû se résoudre à quitter ce lieu si paisible, direction Golden pour la nuit.

  • Jour 3 : Golden – Emerald Lake – Bow Lake – Peyto Lake – Japser –> 4h10 – 330kms. ça nous a fait encore pas mal de route! ça montre l’étendue de ce territoire et de ces parcs. Nous avions pris un logement à Golden donc 1h de route déjà pour rejoindre Emerald Lake (question de budget et de disponibilité puisque logé à l’intérieur du parc de Banff nous aurait coûté 250€ la nuit au minimum pour une chambre qui n’a rien d’exceptionnel qui plus est! on a préféré faire un peu plus de route! Il faut vraiment vous y prendre très tôt dans vos réservations si vous voulez loger dans le parc, les places sont chères).

Emerald Lake

On avait espoir que ce nouveau jour soit un peu moins pluvieux et neigeux mais comment dire…c’était pire! Quand ça ne veux pas… Bon pas pire au niveau des couleurs en revanche. Le lac était quand même très beau. On a tout de même tenté une randonnée mais forcément, ce n’était pas super agréable, on était trempé donc on a pas vraiment profité! Il y a une cascade non loin mais le terrain boueux ne nous a pas permis d’y accéder.

Là encore, il règne une sérénité…c’est vraiment reposant! Si la pluie avait cessé, je pense que j’aurai pu rester assise sur ce banc à admirer le panorama plusieurs heures, simplement en écoutant le chant des oiseaux!

Cette excursion nous aura tout de même permis de pouvoir croiser le chemin d’un animal sauvage et emblématique des rocheuses canadiennes…J’ai nommé…L’ours noir!

Une tempête de neige venait de s’abattre sur nous, il était difficile de voir quoi que ce soit au loin mais plus nous nous rapprochions, plus je me disais que ce que je pensais être un gros cailloux bougeait peu à peu! Arrivés à hauteur, on a vite compris que ce n’était pas un roc mais bien un ours! La patrouille du parc est très vite arrivée sur les lieux afin que les automobilistes ne s’arrêtent pas n’importe où et restent bien à distance des animaux. Nous n’avons pas pu prendre beaucoup de clicher de ce moment! Déjà parce qu’on a été bouche-bée et on a juste profité du moment, et puis sous la neige (bien que dans la voiture!) on ne voyait pas grand chose en photos!

En tout cas, tout comme je l’imaginais, on se sentait vraiment tout petit devant cet animal, on avait des étoiles plein les yeux, des gamins devant un sapin de noël vous voyez? On avait espoir de pouvoir en observer même si l’on savait que c’était chose rare et là, après nos mésaventures et la météo franchement pas cool, enfin un cadeau! Un beau moment ❤ Même si on se laisse facilement amadouer par cet animal, il ne faut pas pour autant oublier qu’il s’agit d’un animal sauvage! Il y a donc plusieurs précautions à prendre…Je vous laisse ne prendre connaissance sur le site des parcs du Canada où tout est très bien expliqué. Petit conseil : si vous apercevez un véhicule patrouille du parc qui est garé, d’après notre expérience, c’est que des animaux ne sont pas loin!

Bow Lake

On a repris la route direction cet autre lac. La neige ne s’était pas arrêtée de tomber, la circulation devenait de plus en plus fastidieuse mais ce spectacle…

Sous la neige, c’était beau, mais froid! Une fois n’est pas coutume, une randonnée était infaisable par ce temps.

Une fois avoir profité de la beauté des lieux, la radio nous indiquait d’un accident de la circulation avait eu lieu tout proche et qu’une grosse partie de la route était fermée à quelques kilomètres de là, depuis plusieurs heures. Evidemment, c’était la portion qu’on devait emprunter pour rejoindre Jasper! Le plus rigolo, c’est qu’on ne savait pas pendant combien de temps on allait être bloqué! On a pris notre mal en patience, en même temps, devant un tel paysage, c’est plus facile non?!

On a décidé de tout de même tenter de rejoindre le prochain lac qui visiblement était accessible car très proche de Bow Lake.

Peyto Lake

La route n’était pas fermée jusqu’à ce point mais la neige nous empêchait clairement de nous rendre aux abords du lac. On ne discernait plus le chemin à emprunter au fur et à mesure que nous avancions alors bien qu’on ait essayé, on a finalement fait demi-tour.

Mistaya canyon

Sur la route, le temps s’étant un peu calmé, on s’est arrêté ici à la dernière seconde, se disant qu’on avait fait un beau fail avec la cascade plus tôt le matin alors pourquoi ne pas tenter ici! ça a été la bonne surprise! Je n’avais pas lu quoi que ce soit sur ce site, ou peut-être que j’étais passée à côté mais en tout cas, je vous le conseille. Il n’y avait personne, pas un chat. On s’est sentis chanceux! L’accès est facile mais sachez que le terrain est légèrement en pente.

Ce petit stop a tout juste permis de pouvoir ré-ouvrir la route pour Jasper! Par contre, la neige tombait de plus belle…On craignait un peu de rester bloqué sur la route, ou simplement même de rouler (enfin ça, c’est juste moi!) mais j’avais oublié qu’on était au Canada et qu’ici, ils sont habitués à ce type de météo 🙂

Ce n’est qu’en redescendant un peu que le temps s’est finalement apaisé! Plus de neige à l’horizon mais des Wapitis oui!

  • Jour 4 : Jasper – Maligne Lake – Calgary –> normalement 6h20 de route – 500 kms mais finalement 4h45 de route – 400 kms. Après une nuit à Jasper, on avait le projet de nous rendre au Maligne Lake avant de redescendre vers Calgary pour prendre notre vol direction Vancouver. Les choses ne sont encore pas passées comme prévues. Une grosse tempête de neige était annoncée, avec une circulation vraiment difficile. On s’est dit qu’un vol raté serait la cerise sur le gâteau de ce séjour donc on a décidé de ne pas aller à Maligne Lake mais tranquillement redescendre vers Calgary, en nous arrêtant au grès de nos envies, sachant que notre vol n’était qu’à 19h30.

Le premier stop, que nous n’avons pas pu faire la veille puisque la route avait été bloquée jusqu’à tard…

Athabasca falls

Je ne pense pas qu’il y ait de cascades plus connues dans cette partie du Canada…ça nous a changé de la veille, clairement. Fini le temps où nous étions les seuls à profiter des lieux! L’accès est facile, il ne vous faudra marcher que quelques mètres sur un terrain plat pour vous rendre au point de vue des cascades.

Nous avons tout de même pu trouver un peu de tranquillité en nous éloignant un peu.

Sincèrement, bien que l’endroit soit très joli et agréable, on a préféré Mistaya Canyon, peut-être parce qu’il n’y avait pas foule…

En repartant, Clément pensant prendre la bonne route s’est en fait trompé, nous faisant quasiment repartir de Jasper! En gros, on est remonté au lieu de descendre…Le jour de notre vol, c’était pas la plus brillante des circonstances, en tout cas jusqu’à ce qu’on croise la route d’un nouveau copain!

Un beau Grizzli…Je me dis que si Clément ne s’était pas planté de route, on ne l’aurait sans doute pas croisé! Le destin est tout de même bien fait parfois… Sur notre route du retour on ne pouvait pas espérer mieux! Il a bien pris le temps de déambuler à proximité de la route, nous laissant le temps de l’admirer mais aussi de prendre des petites photos souvenirs!

J’ai parlé d’Ours noir tout à l’heure et là de Grizzli mais savez-vous faire le différence entre ces deux espèces? Moi non avant de venir en voyage au Canada. Toujours sur le site des parcs, je vous laisse voir leurs explications très claires pour pouvoir faire la distinction.

Sunwapta falls

Le petit dernier avant notre arrivée à l’aéroport. Là encore il s’agit d’un site assez visité. Nous ne nous y sommes pas éternisés. L’accès à cette cascade est très facile, il suffit simplement de marcher en descente quelques mètres.

Je ne sais pas si c’est parce que ce voyage dans les rocheuses avait plutôt mal commencé mais il s’est sacrément bien terminé…Alors qu’on ne s’y attendait pas, ni même on ne l’espérait, étant déjà bien comblés, mais on a recroisé la route d’un autre ours! Sur le même spot que la veille (pour info d’ailleurs, c’est en face Bow Lake!)

Voir cette bouille d’Amour nous a fait nous sentir tellement chanceux!! En plus de sa simple déambulation, il est resté là, de longues minutes, à se grattouiller le ventre, se lécher…Un beau spectacle en pleine nature et dans leur milieu naturel, quelle chance!

  • Jour 4 : Calgary – Vancouver –> 1h30 de vol.
  • Jour 5, Jour 6, Jour 7 : Vancouver

Hébergement : via Home Exchange, pour plus de détails, je vous invite à l’article dédié 🙂

Vancouver

Après avoir regagné l’aéroport sans encombres, restitué la voiture sans problème, nous voilà arrivés à Vancouver, avec toutes nos valises, sans retard et de belles images plein la tête! 🙂

A peine arrivés, on ressent le calme de cette ville pourtant si grande! Elle nous fait penser à la belle et aimée San Francisco. Il y a pas mal de monde mais on se sent bien, zen et heureux d’être là. On se croirait comme envoûtés et les jours qui suivront nous ferons le même effet. On a vraiment beaucoup aimé Vancouver, pourquoi?

Vancouver est ville verte, sans l’ombre d’un doute, une ville balnéaire et moderne aussi, bref tout ce qu’on aime et tout ce petit mélange s’accorde vraiment très bien.

Vancouver, ville verte

A peine arrivés, on remarque les différentes poubelles de tri sélectifs, les petits marchés de quartier où seuls des petits producteurs vendent leurs produits, une majorité bio, des jardins de ville un peu partout et des aménagements de végétations aux abords d’immeubles, souvent tenus bénévolement par les habitants du quartier…

Des grands marchés, il y en a aussi et le plus connus d’entre eux est sans doute celui de Granville Island et je comprends pourquoi. C’est l’un des plus beau que l’on est vu. Tout est ordonné mais de façon harmonieuse. C’est simple, on a envie de tout acheter! Pour y aller, ne vous fier pas à Google Maps…Vraiment!! Cette petite appli nous disait qu’il nous fallait marcher environ 30mn depuis notre hébergement sauf qu’en fait elle n’a pas pris en compte le pont et tout le détour qui va avec! On y est arrivés au bout d’une heure 30…Donc pour le retour on a opté pour l’Aquabus, un moyen sympa et rapide de rejoindre l’autre rive.

Vancouver, ville balnéaire

Que ça soit pour vous rendre vers Granville Island, en longeant les immeubles de la ville ou encore en voulant aller jusqu’au Stanley Park, les chemins et les coins donnant sur l’océan sont nombreux et tellement paisibles! C’est d’ailleurs la première fois que je vois des plages aménagées comme ici. Des rondins d’arbres sont posés sur le sable pour permettre aux gens de s’y adosser et juste se détendre. Il est d’ailleurs bien indiqué que c’est un lieu de repos donc pas de bruit autorisé sur certains de ces coins! Parfait pour venir à sa pause déj, ou même pour y travailler!

Vancouver, ville nature

Là, je me dois de vous parler de Stanley Park, véritable coup de cœur! Cet écrin de verdure a tout pour vous charmer! Il est vaste, très vaste puisqu’il ne fait pas moins de 404 hectares! Il est possible d »y aller à pied, en voiture dans une petite partie, en courant ou à vélo. Pendant plusieurs minutes vous longerez l’océan avant de vous retrouver en pleine forêt, à croiser plusieurs espèces animales. Une vraie bouffée d’air frais dans une ville bien dynamique où vous pourrez facilement passer la journée!

Stanley Park n’est pas connu que pour ses écureuils mais aussi pour le Totem Pole. Peut-être que cela ne vous dit rien. Il s’agit en fait d’un emplacement dans l’enceinte du parc, où sont entreposées des statues faisant référence aux animaux-divinités amérindiennes. Ils sont le symboles des premières nation au Canada et ces animaux sont dit protecteurs ou sont des créatures surnaturelles comme l’oiseau-Tonnerre. Il faut aller y faire un tour pour l’histoire que ce lieu raconte et les totems sont vraiment très beaux.

Vancouver, ville moderne et historique

Vancouver est une ville qui bouge! Les quartiers sont vivants et sont à la fois moderne de part les immeubles et tours en verre, mais aussi authentique avec les vieux immeubles dans le quartier historique de Gastown par exemple. C’est d’ailleurs dans ce quartier que se trouve l’horloge à vapeur, qui selon nous, ne mérite pas vraiment le déplacement. Il y a énormément de monde, alors oui c’est rigolo mais pas de quoi s’y éterniser. Le quartier de Gastown est sympa donc si vous êtes, passez à côté mais ne faites pas le déplacement juste pour ça…après, c’est à vous de voir! En tout cas, ce quartier historique regorge de petites boutiques, petits restaurants. Par contre, à déambuler, vous allez vite vous retrouvez dans un arrondissement où les SDF vivent et là ça va être le choc. Nous n’y étions pas préparés! Non pas parce que nous ne pensions qu’il pouvait y avoir de la pauvreté mais surtout parce que nous marchions dans une rue avec de nombreuses boutiques et là, au coin de la rue, la misère était soudain complètement mise à nue! J’avoue qu’on ne l’a pas bien vécu mais c’est pourtant le quotidien de ces gens, c’est pourtant bien réel et ce genre de claque fait parfois du bien pour vraiment regarder ce qui nous entoure.

Si vous souhaitez voir Vancouver d’en haut, il y a la tour Vancouver Lookout. Elle permet de voir la ville sur 360°. Le point positif : si vous prenez un ticket et y aller le matin, vous pourrez aussi y retourner le soir et en fait, autant de fois que vous le voulez dans la journée puisque le billet est valable pour la journée entière. C’est la première fois que je vois ça et je dois dire que c’est top pour voir la ville de jour comme de nuit. En revanche, le point négatif : pas d’accès en extérieur, vous ne pourrez admirer la ville que derrière une vitre…

Quel est le budget à prévoir pour un Road Trip dans les rocheuses?

Comme je vous le disais, ce voyage s’est fait suite à notre Road Trip dans l’Ouest Américain. Il y a donc des dépenses que vous ne retrouverez pas si vous ne faites que le Canada, je pense par exemple aux billets d’avion (un Paris-Vancouver coûte en moyenne entre 350€ et 700€ suivant la saison, la compagnie etc…bagage inclus!).

  • Avion = Paris -Los Angeles / Vancouver – Paris 1080€
    • San Francisco – Calgary 260€
    • Calgary – Vancouver 266€
  • Voiture = avec Alamo, pour 4 jours de location 180€
  • Essence = Environ 70€ (1280 Kms avec une voiture citadine)
  • Discovery Parks = 90€ (135$CA) Il vous donne accès à tous les parcs nationaux du Canada (Attention, cela ne comprends pas les parcs du Québec à l’exception de 3 d’entres eux). Pour ce road trip, nous avons traversé 3 parcs nationaux, Parc nationaux de Banff, de Yoho et de Jasper.
  • Hébergement = 400€ pour 7 nuits – Là encore, votre budget peut varier suivant le confort que vous recherchez. Cette dépense est relativement basse pour le Canada puisque nous avons fait du Home Exchange à Vancouver, donc 3 nuits = 0€. J’ai écris un article à ce sujet, je vous laisse y jeter un œil!
  • Nourriture = 250€ pour 7 jours environ. En mangeant sur le pouce, au marché et parfois dans des petits restaurants.

TOTAL = En ne comptant pas les billets de San Francisco à Calgary, on se rapproche du prix que ça pourrait donner en ne faisant que l’Ouest du Canada soit environ 2330€ donc 1168€ par personne pour 8 jours! Notez bien que ceci n’est qu’une idée de ce que ça pourrait vous coûter. Evidemment, tout dépend de comment vous voyagez 🙂

Pour conclure, le Canada est vraiment un très beau pays, les Canadiens sont gentils, les paysages sublimes et les villes agréables. Evidemment, on ne contrôle pas la météo mais je pense qu’en fait, toutes les saisons sont belles et peuvent se vivre au Canada. On ne contrôle pas non les animaux et leur vie sauvage donc il n’est pas garantie que vous pourrez en apercevoir, mais c’est tout de même mieux que de forcer le destin et aller les observer dans un parc animalier ou un zoo mais ça, ce n’est que notre avis! En tout cas, si vous aviez des doutes sur le fait de partir de ce côté du monde, je ne peux que vous encouragez à prendre un avion et à vivre cette expérience Canadienne.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s