L’incroyable Sanja Matsuri à Tokyo

Quoi de mieux qu’un festival traditionnel pour commencer notre séjour à Tokyo! J’avais fait en sorte d’arriver sur Tokyo pour au moins y être une journée le temps de ce festival. 

Malheureusement, nous n’y étions que pour le dernier jour (sur 3) mais quel jour!! C’était vraiment une journée géniale où nous avons croisé et discuté avec des Japonais passionnés, des personnes aimables prêtes à vous aider, vous faire découvrir leur culture! Nous avons assistés aux cérémonies, au milieu des Japonais et nous avons été transportés par leur bonne humeur, leur foi et leur énergie! 🙂

Nous ne savions pas vraiment où aller, ce que nous allions découvrir donc c’était l’aventure! Nous nous sommes donc baladés de rues en rues, à prendre un peu plus connaissance de ce qu’allait être cette journée si spéciale pour les Japonais. Et c’est très souvent lors de ces moments que l’on fait les meilleurs rencontres! Alors que nous nous promenions, nous avons croisé un groupe d’hommes en habits traditionnels qui ont été contents que l’on s’intéresse à eux et ce Sanja-Matsuri! Bien qu’ils ne parlaient pas très bien anglais, c’est avec une extrême gentillesse que l’un d’eux nous a proposé de nous prendre en photos devant l' »hôtel ». Quel honneur lorsque l’on sait ce qu’il représente. J’étais à la fois heureuse, hébétée et gênée par ce geste mais aussi reconnaissante de cette ouverture vers leur culture!

IMG_2123

Et je ne saurais que dire quand ce même homme, s’est naturellement mis torse nu pour que l’on enfile la veste traditionnelle! J’ai un moment hésité de peur que ce geste soit déplacé, ne voulant pas paraître irrespectueuse ou je ne sais pas quoi d’ailleurs! C’est un peu bête quand j’y pense mais c’est ce que j’ai ressenti! Ce gentil monsieur a tellement insisté et semblait tellement heureux, que je n’ai pas pu refusé 🙂 Incroyable moment!

 

Qu’est ce que le Sanja Matsuri ?

Il s’agit d’un festival qui se tient en l’honneur de trois hommes, Hinokuma Hamanari, Hinokuma Takenari et Hajino Nakatomo, fondateurs du temple Senso-Ji. Ce temple est le plus vieux de Tokyo et abrite la statue de Kannon. Cette statue a été découverte par les deux frères Hamanari et Takenari Hinokuma lors d’une pêche quotidienne. Hajino Nakatomo ayant entendu cette histoire a convaincu les deux frères de se convertir au bouddhisme. Le Sanja Matsuri célèbre donc ces trois hommes tous les ans, le 3 ème weekend du mois de mai, le vendredi, samedi et dimanche, dans le quartier d’ASAKUSA.

 

Comment le célèbre t-on ?

Pendant ces trois jours, pas moins de 2 millions de personnes vont être rassemblé pour les festivités. Lors de cette fête religieuse, des sanctuaires portatifs appelés mikoshi seront donc portés par hommes, femmes et aussi enfants. Il y a des mikoshi de toute taille et il y en aura environ 100 pour les 3 jours. Au sein de ces mikoshi sont symboliquement placés des kamis soit des divinités shinto!! Plus le mikoshi est porté énergiquement, plus les kamis accorderont chance et purification.

IMG_2200

IMG_2125

  • Le vendredi

Les festivités commencent généralement aux alentours de 13h. Pour cette première journée, il y a un grand défilé appelé Daigyōretsu composé de prêtes, musiciens, geishas et danseurs. 6 mikoshi sont portés par une douzaine de personnes et vont défiler dans les rues. Ils vont de la rue Yanagi jusqu’au sanctuaire d’Asakusa.

IMG_2218

  • Le samedi

Cela commence vers 12h. Des mikoshi plus ou moins gros vont défiler dans les rues, rejoignent le senso-ji et le sanctuaire d’Asakusa pour y recevoir une bénédiction puis ils regagnent leur quartier respectif à la fin de la journée. Les mikoshi viennent des 44 quartiers d’Asakusa.

⇒ Mais pourquoi défiler dans les rues toute la journée me direz-vous ? Pour répandre chance et prospérité dans tous les quartiers, aux commerçants comme aux habitants.

  • Le dimanche

Considéré comme le jour où le festival est à son apogée. Cette journée débute à 6h du matin et se termine au coucher du soleil soit vers 20h. Toute la journée, les 3 gros mikoshi du sanctuaire défilent dans les différents quartiers d’Asakusa. Il ne faut pas moins d’une quarantaine d’hommes (mais aussi quelques femmes) pour porter un mikoshi puisqu’un seul pèse environ une tonne. A savoir que les festivaliers portent une tenue pour représenter un secteur. Les costumes sont tous assortis par secteur.

IMG_2152-1

Après être passés dans toutes les rues du quartier, les mikoshi seront reconduit au sanctuaire d’Asakusa où une procession finale aura lieu.

IMG_2306

Si vous êtes au Japon lors de ce festival et que vous avez la possibilité d’être à Tokyo, faites-le, vous ne le regretterez pas. C’est un super moment pour apprendre à connaître des gens, leurs cultures et participer à ce moment de joie communicatif!


Pour la petite info : Ce festival est vraiment organisé dans la joie et la bonne humeur et s’il y a bien un moment dans l’année où tous sont ensemble, ne se jugent pas et sont tous sur un pied d’égalité, c’est là! Les Yakusas participent sans se cacher aux festivités et aux défilés! Nous n’avons pas eu la chance d’en voir exiber leurs tatouages même si nous en avons aperçu quelques uns 😉 

6 Comments

    1. Merci Anna pour ton commentaire! Je n’avais pas encore connu cette ambiance où tu es vraiment portée par la joie, la bienveillance. C’était vraiment un chouette moment! N’hésite pas si tu as l’occasion de voyager au Japon 😉

      1. Justement, je prévois d’y aller l’année prochaine 😉 Tes différents articles sur le Japon vont bien m’aider à préparer mon voyage donc merci d’avance 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s