Partir en voyage quand on est hypocondriaque…

Une petite touche d’humour parce qu’il vaut mieux en rire parfois…

Alors, voyager quand on est hypocondriaque…Possible mais stressant!! Et c’est une hypocondriaque qui vous le dis (bien que j’hésite encore entre le terme hypocondriaque ou « simple » grosse angoissée de la santé…A voir! Une psy m’a dit un jour que j’étais plus sur une phobie de la mort lié à une maladie que sur une hypocondrie en tant que telle…bon en réalité je ne sais pas, c’est peut-être un peu les deux finalement (ça limite donc ma possibilité de m’en détacher un jour! Yay!!) mais toujours est-il que dans les deux cas, la peur finale est bien souvent la mort, alors…)

D’ailleurs l’hypocondrie, c’est quoi ? « Qualifie une personne atteinte dhypocondrie ou névrose hypocondriaque, maladie psychosomatique se traduisant par la peur, lobsession dêtre malade. »

Bon oui, je peux dire que ça me résume pas mal! malgré tout, je décide de partir en voyage, et même dans les pays où il faut faire attention à tout, où il y a tout un tas de maladies et bien évidemment mortelle (sinon ça serait trop simple!)  et où le simple fait de respirer peut vous faire chopper une maladie des poumons!!

En plus des préparatifs, de réfléchir à ce tout ce qu’il faut emporter, de l’itinéraire à faire et j’en passe, moi ba j’épluche tous les sites sur le net pour savoir ce que je risque potentiellement d’attraper sur place (et quand je dis sites sur le net, j’exclut évidemment les doctissimo et autres sites qui te fais avoir toutes les maladies du monde en 2 secondes de lecture!!), comment je pourrais l’éviter, s’il y a des médicaments ou vaccins à faire… Encore que là, j’imagine que la plupart des voyageurs le font! Mais Madame Hypocondrie, sympa comme elle est, fait son entrée quand on commence à se renseigner sur les effets indésirables entraînés par les vaccins ou autre substance chimique et quand du coup, on est tiraillé entre faire le vaccin et mourir d’un effet secondaire ou ne pas le faire et mourir de la maladie en question…vous voyez le délire??  et PIRE (oui oui, il y a pire!) quand on se rend compte qu’il n’y a pas de vaccins ou de médicaments pouvant empêcher une mort certaine! ça, ça pourrait vous faire avoir une crise cardiaque sur place! Je sais, ça prête à sourire, même à rire! Je me fais marrer moi-même parfois entre 2 angoisses! Mais je vous assure qu’être comme ça n’est pas simple.

Malgré tout ça, je décide de quand même partir et j’essaie de gérer comme je peux. Alors inutile de vous dire que ma trousse à pharmacie pourrait être, à elle seule, de la taille d’une valise cabine!! Un médicament pour un maux, c’est un peu l’idée!

Une fois qu’on est parti, on pourrait penser que ça va se calmer mais en fait, non! on fait toujours attention à tout et n’importe quoi, on s’angoisse au moindre bouton (« j’ai un bouton de moustique, merde merde merde, je vais crever de l’encéphalite japonaise c’est sûr!! »). Mais je vous rassure quand même, je profite du voyage, je découvre, j’en prends plein les yeux! Je m’inquiète pour un rien, c’est certain, mais ce n’est pas toutes les secondes! Il m’arrive des fois où je n’ai rien 🙂 Et au pire des cas, tout va mieux quand on rentre en France, mais ça, c’est jusqu’au prochain symptôme qui ne tardera pas à faire son entrée surprise et plus que réussi! TADAM! (Un peu comme cette pub débile et nulle « Salut, c’est moi, Monsieur Nausée!! » vous voyez?) Donc quitte à aussi s’inquiéter en France de toutes les manières, autant partir en voyage non?

Une maladie « fausse maladie » qui est chiante, stressante et invalidante et avec laquelle on fait ce qu’on peut. Je n’ai pas trouvé la recette miracle, mais promis, pour les gens comme moi qui me lise, si j’en ai une, un jour, comme ça, par hasard, je vous en ferait part 🙂 En revanche, si quelqu’un à la fameuse recette, tu es prié de la déballer en commentaire sur le champ!

Pour limiter les dégâts :

  • On se renseigne un max sur quelles maladies vous pouvez potentiellement croiser dans tels ou tels pays et si vous êtes trop angoissés, commencez par une destination où les risques sont plus limités. Pour ça, rdv sur le site de l’institut pasteur, il est génial. En plus de ça, il vous dit quels vaccins sont obligatoires ou seulement conseillés.
  • C’est donc à ce moment que vous vérifiez si vos vaccins sont à jour (normalement oui puisque vous êtes hypocondriaque! :)). Faites une photocopie de votre carnet de santé ou la carte de vaccination si vous l’avez pour l’emporter avec vous en voyage.
  • Pensez à souscrire à une assurance santé avant de partir en voyage (voir ce que vous offre votre carte bancaire!) En cas de pépins, vous pourrez vous rassurer en vous disant que vous serez couvert.
  • Faites une « petite » trousse à pharmacie (à voir avec votre médecin suivant le pays où vous allez) mais avec en général, tout ce qu’il faut pour les maux d’intestins fragile, antiseptique, compresses stériles, crème apaisante pour piqûres et brûlures etc…Le strict minimum quoi!
  • Sur place, restez vigilants, adoptez les bons gestes et faites vous confiance. Si vous ne le sentez pas, ne faites pas, mangez pas ou autres. ça évitera de vous angoisser pour rien parfois (la plupart du temps). Alors oui, vous vous priverez certainement de plusieurs choses mais à côté de ça, vous profiterez bien plus de votre voyage sans attendre le moindre symptôme, qui n’arrive généralement jamais!

Allez, si je peux le faire, vous aussi! Et si ça peut vous rassurer (bien que ça ne me rassure pas moi-même), je n’ai jamais eu besoin de me faire hospitaliser pendant mes voyages. (Et là, je touche évidemment du bois, de la peau de singe et tutti quanti!)

Dernière petite chose et mise à jour. Comme sûrement beaucoup d’entre vous, j’ai testé plusieurs méthodes pour me détendre sur le sujet parce qu’il faut le dire, c’est relou et ça peut vraiment gâcher de bons moments. La sophrologie m’a aidé sur le moment mais les angoisses sont revenues de plus belles à la préparation du prochain voyage!

Finalement, je me suis laissée tenter en faisant de la micro kinésithérapie et je constate une petite amélioration de mon délirant état. Je me sens moins stressée en général sur le sujet. j’appréhende bien moins les choses quand je pars en voyage ou même au quotidien, je relative bien plus. Cette « discipline » est aussi appelé l’effaceuse de traumatismes. On pourrait résumer en disant que cela consiste à effacer des épisodes traumatisants de notre vie qui sont mémorisés par notre corps, « simplement » en posant les mains sur des points précis de notre corps. Ce dernier est une sacrée éponge, il enregistre beaucoup de choses, parfois même des angoisses que nous n’avons pas directement vécues mais véhiculées lors de la grossesse de votre mère par exemple! C’est assez dingue et pourtant…Ces traumas peuvent développer des angoisses voire des phobies…donc en effaçant certains trauma, cela permettra d’effacer aussi une petite partie de qu’ils ont engendrer. Evidemment, ce n’est pas si simple et il faut être prêt à travailler aussi sur soi. Il faut être prêt à entendre certaines choses, parfois ressasser des évènements douloureux. Le ou la micro-kiné, en posant les mains sur vous, sera susceptible de distinguer qu’un évènement traumatique ou en tout cas intense a pu se produire à telle date. Précisément cela peut donner « il y a un an, n’y aurait-il pas eu un bouleversement dans votre vie lié à votre travail? » ou encore « Je ressens une instabilité dans votre vie, vous n’arrivez pas à vous projeter, vous êtes dans un entre-deux au niveau professionnel » ou bien « lorsque votre mère était enceinte, n’a t-elle pas eu une peur liée à la mer, de l’eau? »(tout ça seulement en vous effleurant et pour ma part, j’ai trouvé des explications et corrélations à chaque fois!) C’est bluffant je trouve!

Chaque discipline est différente et n’est pas adaptée à tous. Il n’y a pas de recettes miracles, il suffit de trouver celle qui vous correspond le mieux, qui va vous aider. Pour moi, pour le moment, c’est celle où j’ai vu une amélioration. Pour vous, ça sera peut-être l’hypnose, l’IMO, la sophro ou la psychothérapie…j’ai envie de dire peu importe tant que cela vous permet d’avancer plus sereinement!

Sur ce,

« L’impulsion du voyage est l’un des plus encourageants symptômes de la vie. »
Agnès Repplier

« Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, je vous propose d’essayer la routine…. Elle est mortelle »
Paulo Coelho

Posted In

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s